Soins dentaires et VIH

En 2015 l’association Aides a dévoilé les résultats d’une opération de testing effectuée auprès de 440 chirurgiens-dentistes dans 20 villes françaises. Plus de 30 % des cabinets dentaires opposaient un refus direct ou déguisé de prise en charge des patients séropositifs au VIH. Inacceptable.

Bien sur l’ordre national des chirurgiens-dentistes a vivement réagi à la suite de la publication de cette enquête et a condamné cette attitude sérophobe.

Comment faire alors quand on vit avec le VIH pour avoir une santé dentaire de qualité?

Mon conseil : soyez transparent. Ne cachez votre statut sérologique, c’est important de le mentionner en raison de potentielles interactions entre votre traitement anti rétroviral et le traitement prescrit par le/la chirurgien dentiste.

Mais inversement vous ne devez pas subir de traitement particulier. Hors de question de passer en dernier ou de suivre un process particulier.

Les règles d’hygiène doivent être les mêmes pour tout le monde. Il n”y a AUCUN risque pour un dentiste de traiter un patient séropositif sous traitement et indétectable puisque le VIH ne se transmet pas dans ce cas.

L’association Actions Traitement a rencontré Xavier Fleuranceau, Docteur en chirurgie dentaire qui explique tout ce qu’il faut savoir sur soins dentaires et VIH.

Crédit photo/vidéo : Actions Traitements

Partager

1 Comment

  1. Les patients avec herpès , verrues buccales et autres merdes du genre mycosique sont bien plus toxiques au quotidien et pour les praticiens. Le Vih est beaucoup plus soft en réalité.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*