Centres de santé sexuelle

Pour prendre soin de sa santé sexuelle, vous avez plusieurs possibilités :

Prendre RDV chez votre généraliste et demandez une ordonnance pour faire un check up complet IST (infections sexuellement transmissibles) en laboratoire. Complet ça veut dire prise de sang mais aussi prélèvements du premier jet d’urines, de la gorge et du vagin/rectum si vous avez des rapports vaginaux et/ou anaux.

Ça peut paraître bête mais nombreux sont les praticiens qui, en 2019, se contentent d’une simple prise de sang et passent à côté de nombreuses IST asymptomatiques qui se cachent dans votre gorge, vagin, urêtre ou rectum.

Le plus simple est d’aller dans un centre de santé sexuelle appelé CEGIDD (Centre Gratuit d’information, de Dépistage et de Diagnostic des infections par le VIH, les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles). Ils ont des créneaux avec et sans RDV.

Dans certaines grandes villes comme Paris il est parfois difficile d’avoir un RDV mais les consultations et les traitements sont pris en charge intégralement par la Sécurité Sociale et vous avez affaire (en théorie) à des experts du VIH, des hépatites et des IST.

L’association Sida Info Service a une page dédiée aux CEGIDD avec une carte interactive et un annuaire d’orientation.

Si vous habitez en région parisienne et que vous êtes issu.e.s de la communauté LGBT sachez qu’il existe des centres spécialisés dans la santé sexuelle LGBT et qui proposent aussi des consultations de suivis VIH, PrEP, psy, sexologie et addictologie. Il s’agit du 190 et du Checkpoint. Vous pouvez y aller les yeux fermés, ils sont testés et approuvés. De son côté l’association Aides a lancé ses “Spots”, des centres de santé communautaires/CEGIDD. Il en existe 3 pour l’instant : Paris,Nice et Marseille.

Spot de l’association Vers Paris Sans Sida sur le dépistage des IST.