Lancement de Parcours Positif

Bienvenue sur Parcours Positif!

Je suis Fred, 37 ans, séropositif depuis 2009, activiste dans la lutte contre le VIH/sida depuis 2011.

En 2016 j’ai décidé de parler publiquement de mon statut sérologique à travers une série de témoignages sur ma page Twitter dans un premier temps puis dans les médias.

En septembre 2018, j’ai lancé un blog militant intitulé Queer – Kinky – Activiste  afin de sensibiliser le grand public à la sérophobie (peur et/ou rejet des personnes vivant avec le VIH) et montrer aussi qu’on peut vivre avec le VIH et être en bonne sante et heureux.

Cette exposition dans les médias m’a apporté une certaine visibilité et de nombreuses personnes m’ont contacté via les réseaux sociaux et via mon blog.

Depuis je reçois, de façon quasi quotidienne, des mails et des messages privés de personnes vivants avec le VIH m’encourageant à continuer cette action de visibilité car elles/ils ne peuvent pas le faire à cause de leur entourage, leur travail ou d’autres raisons personnelles. Souvent ces personnes sont assez isolées et en demande d’échanges avec d’autres séropositifs/ives.

De nombreuses personnes séronégatives m’ont également écrit pour me poser des questions sur le VIH, la prévention, la PrEP etc…

Je me suis dit à un moment qu’il serait intéressant d’avoir un site qui pourrait répondre à toutes ces questions et diriger ces personnes vers les bonnes structures associatives/médicales.

Voilà comment est né Parcours Positif.

Pourquoi “Parcours”? Parce que lorsqu’une personne découvre qu’elle est séropositive, elle rentre dans un parcours de santé globale qui va de la prise des traitements antirétroviraux à la santé sexuelle.

Pourquoi “Positif“? Parce que le premier réflexe est de taper VIH/SIDA dans un moteur de recherche et là on tombe souvent sur des informations un peu datées voire anxiogènes qui ne correspondent pas forcément à la réalité du VIH en France en 2019. En effet vous verrez à travers les parties “témoignages” et échanger qu’on peut vivre avec le VIH et avoir une vie normale.

Et parfois même cette épreuve peut nous donner une fibre militante et l’envie de s’engager dans la lutte contre le VIH.

Donc voilà pourquoi ce site aujourd’hui

Parcours Positif est un site web destiné aux personnes vivant avec le VIH ; à la fois celles qui viennent de découvrir leur séropositivité et leurs proches mais aussi celles et ceux qui vivent avec depuis plus longtemps et qui veulent trouver les ressources nécessaires pour vivre mieux avec le VIH.


Ce n’est pas un site d’expertise médicale mais plutôt un site portail fait par un séropo pour des séropos afin de leur donner un maximum de sources fiables et positives.

Documentaire “Vivre” réalisé par Dominique Thiéry en 2018.

Crédit video : Crips

Partager

7 Comments

  1. Salut Fred,
    Courageux de ta part. Je suis séropo depuis 31 ans, j’ai chopé le virus pour rejoindre mon homme qui avait été tué. J’ai très longtemps eu du mal à parler de ma maladie autrement que dans le monde médical et avec quelques proches. Maintenant, je veux m’ouvrir un peu plus et témoigner.
    J’ai failli mourir, six fois entre 2005 et 2012 et aujourd’hui je suis toujours là et relativement en forme. En tout cas, je suis debout et je fais à peu près ce que je veux. Faut dire que je n’ai pas beaucoup d’exigences (rire.)
    Aujourd’hui, j’aide qui je peux quand je peux, j’ai un sens à ma vie, et je vais bien.
    Laurent

  2. Cher Fred, bravo pour ton initiative. Je te suis maintenant depuis environ 1 an. 1 an déjà, 1 an que j’ai appris ma séropositivité. Triste anniversaire ? Je ne sais pas trop comment prendre cela. Cependant je prends mon traitement et je ne me suis jamais senti aussi bien. Je suis suivi médicalement et psychologiquement. Le dialogue, la compréhension, la tolérance, la prévention sont pour moi les maîtres mots. J’en oublie très certainement.
    J’ai, comme beaucoup, eu droit à des déceptions lorsque j’ai cru bon de l’annoncer à des soit-disant « amis » qui, du jour au lendemain n’ont plus voulu me parler, ou plutôt n’ont plus demandé de nouvelles ou en donner… Je suis gay, ceux que je croyais être mes amis le sont aussi… et j’ai par contre été très agréablement surpris par la réaction de mes amis hétéros qui eux m’ont demandés des renseignements sur le VIH et surtout me contactent très régulièrement pour savoir comment je vais. La sérophobie existe bien et le pire est qu’elle est présente au sein de la communauté gay. Hypocrisie que tout ça !
    En tous les cas je veux dire à ceux qui me liront que nous pouvons vivre tout à fait comme les autres malgré le VIH.
    Le virus est en moi, c’est indéniable mais on finit par l’oublier. Prends ton traitement tous les jours (1 comprimé le midi pour ma part), fais ton suivi médical, documente-toi sur les avancées (ton médecin est là aussi pour ça ainsi que les associations) et vie TA vie !
    Il faut te dire que tu n’es pas seul et AU DIABLE les intolérants !

    • Salut FredEtRic,
      Je vais bientôt devenir officiellement bénévole pour Aides, et j’aide déjà plusieurs malades qui éprouvent des difficultés à gérer leur séropositivité. Je le suis depuis 30 ans, je suis passé par tous les stades, tous les états d’âmes… Je peux tout entendre. Alors, si tu as besoin de parler un peu plus, fais-moi signe.
      Laurent

  3. Salut Fred,

    Félicitations pour cette belle initiative de visibilité, de soutien et d’information.

    Même si tu t’adresses essentiellement aux personnes vivant avec le VIH au travers de ce site, j’espère que d’autres personnes, non concernées directement par le VIH, viendront également ici pour s’informer, découvrir et changer de regard : on a peur que de ce qu’on ne connait pas. Les témoignages et échanges par le biais de ce site ne peuvent être que bénéfiques pour y voir plus clair et faire tomber des préjugés.

    Longue vie à Parcours Positif !

  4. Bravo Fred pour cette initiative ! Je suis du Québec. Pour ma part je suis séro+ depuis environ une quinzaine d’année, sous traitement et indétectable depuis 10 ans, et je suis en pleine forme, je dirais même beaucoup plus qu’avant, probablement parce que j’ai changé totalement mon style de vie, je fais de l’exercice et je m’alimente mieux, j’ai même pas eu une grippe depuis de nombreuse années, contrairement à mon entourage, qui pourtant eux sont tous séronégatifs. En faite, à part la prise de ma médication à tous les matins, je n’y pense même plus que je suis séro+, par contre je ne cacherais pas que les trois premières années qui ont suivi le diagnostique ont été très difficiles, j’ai fait un genre de petite dépression, mais un coup bien informé sur le sujet et avoir rencontré d’autres séropos comme moi, je me suis vite rendu compte que c’était presque moins pire que d’être diabétique ou d’avoir un cancer, alors j’ai eu moins pire d’en mourir, et j’ai vite remonté la pente. À par ma famille qui sont au courant depuis le début, je ne recent pas vraiment le besoin de le dire à mes quelques rares partenaires sexuels puisque je suis indétectable. Bien sur que si il se développait quelques choses de plus sérieux avec quelqu’un, je le mettrais toute suite au courant, en espérant qu’il ait la même réaction que ton chum :).

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*